Terres de Hêtre participe au projet Des Hommes et des Arbres !

L’ensemble des partenaires privés et publics de Terres de Hêtre a été invité à un événement autour de la filière forêt-bois. Le spectre des invités a été élargi aux entreprises susceptibles d’être intéressées par le projet Des Hommes et des Arbres. Les invités ont été mis à contribution dans des groupes de travail pour faire évoluer la candidature Des Hommes et des Arbres.

Présentation générale du projet Des Hommes et des Arbres

L’action TIGA est à la croisée des disciplines de développement durable, de R&D et du développement local et environnemental. A l’issue de l’ AMI, Des Hommes et des Arbres permettra de concrétiser des actions dont l’ambition s’étend sur 10 ans : devenir le premier territoire en termes de valorisation innovante des services écosystémiques et de contribution de bien être grâce à un capital forestier et arboré sain, et le premier système productif forestier performant et durable.

Ainsi, le projet Des Hommes et des Arbres se veut de sensibiliser le grand public et co-construire des concepts, des solutions et des collaborations nouvelles au service de la filière bois, du territoire et de la société. N’hésitez pas à rejoindre la communauté Des Hommes et Des Arbres : dhda2018.fr/communaute

Zoom sur la partie industrielle du projet

Consciente de son potentiel, la zone d’action du projet met en œuvre des moyens de progression de la transformation industrielle. Ses objectifs visent à développer la bioéconomie, accompagner la transition vers une industrie biosourcée et bâtir un dialogue avec la société. Dans cette optique, la filière bois locale se veut représentative de l’industrie du futur. Elle devra répondre aux critères d’optimisation, de durabilité, de créativité et de connexion à tous les niveaux.

Pour atteindre ces objectifs, des démarches innovantes sont mises en place. Elles proposent, par exemple, le concept d’intelligence collaborative connectée. La robotique créative axée sur la construction bois et l’aménagement de nos espaces de vie sont aussi des sujets abordés. D’autres éléments d’optimisation émergent et rendent possible le progrès de la filière bois. La bio-économie et la chimie verte sont importantes et nécessiteront des investissements dans les années à venir. Quant aux industries, elles pourraient enrichir leur qualité en proposant du « sur-mesure » rendu possible grâce à la robotique.

Coopération entre filière locale et Eurométropole de Strasbourg

L’euro-métropole de Strasbourg s’est lancé le défi d’intégrer le bois dans ses futures constructions. En effet, le bois est une ressource de proximité qui répond à des enjeux climatiques, permet d’utiliser un savoir-faire local et réunifie l’urbain et le rural.  Derrière cette décision, nombre d’études et de réflexions ont été menées pour analyser la ressource bois du territoire.

Grâce à une démarche progressive, l’objectif est d’atteindre 10 à 15% de construction en structure bois par an, soit 300 à 400 logements. Ce projet est porté par l’Eurométropole de Strasbourg, Fibois Grand Est et le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord. La diffusion de la démarche auprès des acteurs de la filière, des élus et du grand public concerné s’effectue à travers des réunions de concertation, d’information, des visites d’entreprises et de bâtiments. Il y a une réelle volonté de faire participer chacun des acteurs dans l’élaboration de ce projet, afin d’enrichir le processus mais aussi d’avancer dans la même direction en coopérant.